Langue persane, aussi appelée Fârsî, appartient à la famille des langues indo-européennes, membre de la branche iranienne de la famille des langues indo-iraniennes. Il est fondé sur un dialecte de la région de Delhi appelé khaṛī bolī (la « langue correcte ») qui, comme le panjabi, est un lointain descendant du sanskrit. Gernot Windfuhr, "Persian Grammar: history and state of its study", Walter de Gruyter, 1979. pg 4:""Tat- Persian spoken in the East Caucasus"". La forme interrogative se prononce avec une intonation prosodique ascendante en fin de phrase, comme en français familier. ). D’autres langues régionales, telles que l’ouzbek, le turkmène, le balochi, le pashayi et le nuristani sont parlées par des groupes minoritaires à travers le pays. L'alphabet latin est utilisé par certains pour des raisons de technologie ou d'internationalisation. Auparavant, deux alphabets différents étaient utilisés pour le moyen persan : l'un, appelé pehlevi, est une adaptation de l'alphabet araméen ; l'autre est un alphabet iranien originel appelé dîndapirak (littéralement : écriture de la religion). V. Minorsky, "Tat" in M. Th. La théorie selon laquelle des langues aussi diverses que le sanskrit, le grec, le celtique, le gothique et le persan avaient un ancêtre commun a été proposée par Sir William Jones dans une allocution à la société Asiatick le 2 février 1786 (voir ci-dessous). Persique appartient aux langues de indoíránských de famille. Au Tadjikistan, en Russie, en Azerbaïdjan et en Ouzbékistan, le tadjik s’écrit au moyen de l'alphabet cyrillique. L'ézafé est un suffixe prononcé é ([e]) à la fin d'un substantif qui est suivi d'un attribut, d'un autre type d'adjectif ou d'un complément. Jadis, du XVIe au XIXe siècle, il fut la langue officielle de l'Empire moghol. En persan, frère se dit barādar donnant brother en anglais, bruder en allemand, et fille dokhtar, tochter en all… L’arabe (l’arabe égyptien est le plus connu) ... • Famille de langues = langues dont on peut démontrer/supposer qu’elles sont issues d’une même langue. C'est une langue du type « sujet-objet-verbe ». Découvrez toutes les familles de langues auxquelles vous pouvez vous auto-former dans l'espace Autoformation de la bibliothèque Environ 150 ans après la conquête de l'Empire perse par les Arabes musulmans, les Persans adoptent l'alphabet arabe en remplacement de leur ancien alphabet. Il a le statut de langue officielle dans les trois premiers pays cités. La lettre ص (sâd) est restreinte à des emprunts à l'arabe. Il reste l’incroyable conclusion que près de 3 milliards de personnes sur Terre qui pour beaucoup ne se comprennent pas mutuellement, utilisent malgré tout des mots communs sculptés par … Le vieux perse, langue de la plupart des inscriptions achéménides, diffère de la langue élamite, laquelle n'est pas indo-européenne. À l'instar de langues comme l'italien et l'espagnol, le pronom personnel peut ainsi être omis et, lorsqu'il est ajouté au verbe, il marque l'insistance sur le sujet plutôt que l'action ou l'état. Des langues qui descendent d’un même ancêtre (appelé « proto-langue ») font partie de la même famille. À l'écrit, elle est marquée par le point d'interrogation retourné (؟) et par le mot « âyâ », littéralement « est-ce que », mais dont l'emploi est toutefois facultatif[21]. » se rend par « âyâ to dâri? Brill and London: Luzac, 1913–38. Les verbes peuvent exprimer le temps et l'aspect, et ils s'accordent avec le sujet en nombre. La lettre ط (tâ) est restreinte à des emprunts à l'arabe. En persan, il n'existe pas de genre pour les noms, les pronoms et les adjectifs. De la même façon, le persan influence les vocabulaires d'autres langues, spécialement les langues indo-iraniennes et turques. La langue persane est appelée farsi en Iran. Dans un dialecte parlé aujourd’hui dans le nord de l’Iran, on ne prononce pedar et madar qu’avec une seule syllabe per et mer exactement comme en français. L'alphabet universel persan (UniPers / Pârsiye Jahâni) est un alphabet fondé sur l'alphabet latin créé il y a plus de 50 ans en Iran et popularisé par Mohammad Keyvan, qui l'a utilisé dans nombre de livres persans pour les étrangers et les voyageurs. et les autres grandes familles de langues, ou l’origine des langues parlées en Europe avant son arrivée. Le persan est une langue indo-européenne, de la même famille que le latin, le slave ou le hindi.L'alphabet est arabe.Il est parlé en Iran et dans la partie occidentale de l'Afghanistan (persan dari). H. Pilkington,"Islam in Post-Soviet Russia",Psychology Press, Nov 27, 2002. Trois familles de langues maternelles immigrantes comptaient plus d'un million de personnes : les langues romanes, les langues indo-iraniennes et les langues chinoises. Cette évolution se compare au développement de l'anglais. A propos d’ancêtres communs, prenons l’exemple des mots pedar et mādar qui signifient père et mère en persan et ont donné pater et mater en latin et père et mère en français. Par exemple, l'expression tu n'as pas fait est rendue par (to na-kardi = nadkardi). Par exemple, le mot دکان (magasin) se prononce dokkân, en doublant le son k. Le sokoun est un petit cercle inscrit au-dessus d'une consonne pour marquer qu'elle n'est pas suivie par un son de voyelle. Une famille des langues pour laquelle on ne peut identifier avec certitude de parenté généalogique à un niveau supérieur est parfois appelée phylum. Brill and London: Luzac, 1913–38. Le persan est une langue notable mais minoritaire à Bahreïn, en Irak, à Oman, au Qatar et aux Émirats arabes unis[7]. Cependant, on peut remarquer deux choses: d'une part, le dari est le nom local du dialecte oriental du persan, une des deux langues officielles de l'Afghanistan, dont le hazaragi — parlé par le peuple Hazara du centre de l'Afghanistan. Aussi appelée farsi, cette langue de la branche indo-iranienne a un lexique influencé par l'araméen, le grec, l'arabe, le turc, le français et l'anglais. Il est souvent appelé le persan afghan. Le persan fait partie du groupe indo-iranien de la famille des langues indo-européennes. La langue persane (aussi appelé farsi) est la langue principale du groupe iranien de la famille des langues indo-européennes. Parmi les autres langues indo-aryennes, citons le marathi (parlé au Maharashtra, État de Mumbai / Bombay, première ville du pays) et le pendjabi (l’une des rares langues à tons de la famille). Les verbes sont souvent de forme composée, employant un auxiliaire et un nom, un adjectif ou un gérondif pour obtenir un signifié distinct[16]. Les lettres prennent quatre formes : isolée, initiale, médiane et finale. Par ailleurs, aimer les pommes se dit ﺳﻴﺐ ﺩوﺳﺖ ﺩﺍﺷﺘﻦ (sib doust dâchtan), soit littéralement « pomme ami avoir » et avoir des pommes s'exprime par ﺳﻴﺐ ﺩﺍﺷﺘﻦ (sib dâchtan), ce qui équivaut littéralement à « pomme avoir »[20]. La famille indo-européenne est divisée en plusieurs branches ou sous-familles. Ces signes sont très rarement utilisés en pratique. Les langues persanes s’écrivent surtout au moyen de l' alphabet arabo-persan , variante de l' alphabet arabe , bien qu'elles n'aient aucune parenté avec la langue arabe , dont elles diffèrent tant sur le plan de la grammaire que de la phonologie . T. M. Masti︠u︡gina, Lev Perepelkin, Vitaliĭ Vi͡a︡cheslavovich Naumkin, "An Ethnic History of Russia: Pre-Revolutionary Times to the Present",Greenwood Publishing Group, 1996 . Ils font parti de la famille des peuples Iranien (Iraniques) ... Recherche par familles de langues. Droit d'auteur : les textes des articles sont disponibles sous. Le persan comporte six voyelles et vingt-deux consonnes (vingt-trois avec le « ʔ », d'origine arabe), dont deux affriquées /t͡ʃ/ (ch) et /d͡ʒ/ (j). Une famille de langues peut être divisée en plusieurs sous-groupes : par exemple, le polonais et le slovaque sont tous les deux des langues slaves occidentales, une subdivision des langues slaves, qui font elles-mêmes partie de la grande famille des langues indo-européennes. Les phrases déclaratives normales sont ordonnées « (S) (PP) (O) V ». En fait, la langue persane est une langue indo-européenne dont l’alphabet est un peu similaire à l’arabe. Suivant la métaphore de l'arbre, les divisions d'une famille de langues sont souvent appelées branches. Les Persans ou le peuple perse, habitant en Iran, Afghanistan ou Tadjikistan sont un peuple qui parle le persan et qui partagent une culture et une histoire commune. La variante persane ajoute aussi une notion de pseudo-espace à l'écriture arabe, appelée un ZWNJ (Zero-width non-joiner, le liant sans chasse U+200D) dans le standard Unicode et la norme ISO 10646. and Suppl., Leiden: Late E.J. Le farsi moderne est composé de trois variétés étroitement liées, chacune étant la langue officielle d’un pays différent : l'Iran, l'Afghanistan et le Tadjikistan. Excerpt: Like most Persian dialects, Tati is not very regular in its characteristic features". Les langues persanes s’écrivent surtout au moyen de l'alphabet arabo-persan, variante de l'alphabet arabe, bien qu'elles n'aient aucune parenté avec la langue arabe, dont elles diffèrent tant sur le plan de la grammaire que de la phonologie. Il n'existe pas d'article défini (le, la). C'est une langue du type « sujet-objet-verbe ». La conjugaison est très régulière en persan. L'aléf kolâhdâr (. Vous comprenez et vous, si vous utilisez notre Persique traducteur de texte. Devinez de quelle langue il s'agit ! Par exemple « est-ce que tu as? Il est communément utilisé dans le cadre d'applications de messagerie instantanée, de courrier électronique et SMS. Par exemple un damma en arabe se prononce /u/, alors qu'en persan on le prononce /o/. D'autre part, le tadjik peut aussi être considéré comme un dialecte du persan mais, au contraire du farsi et du dari, il s'écrit avec l'alphabet cyrillique. L'alphabet persan présente certaines différences avec l'alphabet arabe[16]. Plus de 300 millions de personnes parlent l'arabe dans plus de 20 pays. Le vocabulaire du persan comprend des mots empruntés, venant pour la plupart de l'arabe, de l'anglais, du français et des langues turques. Ici, dans cet article écrit par Iran Destination, agence de voyage iranienne, vous trouverez une liste d’importantes phrases persanes que vous entendez beaucoup en Iran et dont vous aurez besoin pour survivre en Iran. Historiquement, le persan distingue la longueur : les voyelles longues /i:/, /u:/, /ɑ:/ contrastant avec les voyelles courtes /e/, /o/, /æ/. Le kh correspond au j espagnol (jota) ou au ch allemand dans Bach. Ce caractère agit comme une espace en déconnectant deux caractères adjacents qui seraient optionnellement joints sans le ZWNJ qui n'a pas de largeur visuelle. À la forme négative, le verbe être se contracte; ainsi il n'est pas se dit Ou nist, ce dernier mot étant la contraction de na + ast. Le persan est un membre du groupe indo-iranien de la famille linguistique indo-européenne. La forme négative se forme au moyen du terme نا (na) placé devant le verbe. Le genre d'une personne est parfois marqué par des noms qualifiants, par exemple avocate se dit ﺧﺎﻧﻢ وﻛﻴﻞ (khânom-é vakil), ce qui signifie littéralement « dame avocat »[19]. Par exemple, pain chaud s'écrit ﻧﺎﻦ ﮔﺮﻡ et se prononce nân-é-garm, littéralement « pain-é-chaud », mon nom s'écrit اسم من et se prononce ésm-é-man, littéralement « nom-é-moi », centre de la ville ou centre-ville s'écrit مرکز شهر et se prononce markaz-é chahr, littéralement « centre-é-ville »[21]. C Kerslake, Journal of Islamic Studies (2010) 21 (1): 147-151. excerpt:"It is a comparison of the verbal systems of three varieties of Persian—standard Persian, Tat, and Tajik—in terms of the 'innovations' that the latter two have developed for expressing finer differentiations of tense, aspect and modality...". La prononciation en persan est semblable à celle du français. De même, le tadjik, autre dialecte du persan, est la langue officielle du Tadjikistan et également parlé au Kirghizistan, au Turkménistan, en Ouzbékistan, et dans une moindre mesure au Kazakhstan[9]. Plus récemment, les emprunts aux langues européennes, principalement au français et à l'anglais, sont les plus fréquents. and Suppl., Leiden: Late E.J. Ainsi, le pain se dit ﻧﺎﻦ (nân, littéralement pain). Le persan ou l’une de ses langues-sœurs est également parlé en Azerbaïdjan, en Russie[2],[3] et en Ouzbékistan (minorité tadjike). Le persan/farsi joue ce même rôle dans le monde iranien. Son système d’écriture utilise l'alphabet arabo-persan — tandis que le Tadjike utilise les caractères cyrilliques — qui se lit de droite à gauche et comporte vingt-deux consonnes et six voyelles. Les langues iraniennes regroupent essentiellement l’avestique, une langue morte, mais aussi de nombreuses autres plusieurs autres langues (environ une centaine) qui en sont issues: le persan moderne ou farsi (26,5 millions) en Iran, l’afghan ou pachtou (8,1 millions) en Afghanistan, le kurde (6 millions) en Turquie, en Syrie, en Iran et en Irak, le baloutchi (1,6 million) au Pakistan, le tadjik (4,3 … Le texte se lit de droite à gauche. Il est la langue officielle en Iran, Afghanistan et Tajikistan. La très grande majorité des langues du monde, vivantes et mortes, peut être classée de cette façon. Ainsi, le groupe six pommes se traduit par ﺷﺶ ﺗﺎ ﺳﻴﺐ (chéch tâ sib), soit littéralement « six quantités pomme ». Il met de côté les difficultés de l'alphabet traditionnel fondé sur l'arabe, avec ses multiples formes de lettres, et s'adapte particulièrement bien au contexte moderne des médias écrits. Les linguistes reconstituent ainsi l’évolution de cette branche : vieux-persan (avestique et perse achéménide) → moyen-persan (pehlevi, parthe et perse sassanide) → persan moderne (dari, etc. Le persan fait partie du groupe indo-iranien de la famille des langues indo-européennes. C'est la langue officielle et majoritaire de l'Iran (centre, centre-sud, nord-est), de l'Afghanistan et du Tadjikistan. Le persan (farsi) est avec d’autres langues comme le kurde, le balouchi, le talysh, etc, une langue de la branche indo-iranienne (plus précisément, iranienne de l’ouest) de la famille des langues indoeuropéennes. Les phrases simples peuvent comprendre des sujets optionnels, des groupes prépositionnels et des objets, suivis du verbe. La lettre sert à noter le son o dans les mots دو (do, dezfuli, parlé dans la région du khuzestan notamment dans la ville de, (circonstance de temps) – sujet – objet + (postposition -râ) – (objet indirect/circonstance) – prédicat – verbe, fardâ u in ketâbhâ va daftarhâ-râ be šomâ midahad = demain il ces livres et cahiers (râ) à vous donnera = demain il vous donnera ces livres et (ces) cahiers. Le persan (autonyme : فارسی, fārsī, ou پارسی, pārsī) est une langue indo-européenne. D'une manière générale, les locuteurs du persan sont nommés persanophones. L’espagnol dans de nombreux pays d’Amérique latine. Les marques diacritiques utilisées dans le script arabe, ou harakat, sont aussi utilisées en persan, bien que certaines se prononcent différemment. Histoire de la langue. Cherchez des exemples de traductions famille de langues dans des phrases, écoutez à la prononciation et apprenez la grammaire. Les langues pour lesquelles on ne peut démontrer aucune parenté généalogique sont ap… Ainsi, alef avec la hamza en dessous ( إ ) se change toujours en aléf ( ا ) ; généralement teh marbuta ( ة ) se change en té ( ت ) ou en hé ( ه ), sans qu'il s'agisse d'une règle absolue ; plusieurs mots utilisant différents types de hamza sont écrits avec une autre sorte de hamza (de cette manière مسؤول devient مسئول). L'alphabet international persan (IPA2[17]), communément appelé Pársik est un autre alphabet basé sur le script latin développé récemment, principalement par A. Moslehi, linguiste comparatif qui a défini le projet, sous l'autorité de l'Association des linguistes persans. C'est une langue du type « sujet-objet-verbe ». Au cours du temps, la morphologie du persan se simplifie grandement : la conjugaison et la déclinaison complexes des origines cèdent la place à la morphologie régulière et à la syntaxe rigide de la langue d'aujourd'hui. Vérifiez les traductions 'famille de langues' en persan. Le dari, dialecte du persan, également appelé persan afghan ou persan oriental, est une langue officielle en Afghanistan ; il est parlé également en Iran et au Pakistan[8]. langue éteinte: persan (farsi) 26,5 millions: Iran: persan (dari) 7 millions: Afghanistan, Pakistan: afghan (pashtou) 20 millions: Pakistan, Afghanistan: baloutchi: 1,6 million: Pakistan: tadjik: 4,3 millions: Tadjikistan: ossète: 600 000: Russie, Géorgie: kurde: 25 millions: Turquie, Iran, Irak, Syrie: autres langues : talysh, tat (Azerbaïdjan) Les caractéristiques du persan sont reprises par d'autres langues comme le pashto ou l'ourdou et a parfois été encore plus étendu avec d'autres lettres ou de nouveaux signes de ponctuation. Les voyelles brèves (a, é, o) ne sont pas écrites mais les voyelles longues (â, i, ou) le sont. Houtsma et al., eds., The Encyclopædia of Islam: A Dictionary of the Geography, Ethnography and Biography of the Muhammadan Peoples, 4 vols. L'ézafé n'est pas marqué à l'écrit[16]. Les langues persanes s’écrivent surtout au moyen de l' alphabet arabo-persan , variante de l' alphabet arabe , bien qu'elles n'aient aucune parenté avec la langue arabe , dont elles diffèrent tant sur le plan de la grammaire que de la phonologie . Les suffixes prédominent dans la morphologie du persan, bien qu'il y ait aussi un petit nombre de préfixes. Le temps présent et passé est marqué par le radical alors que la désinence ou terminaison indique la personne et le nombre. Le nombre ne se marque pas et se comprend implicitement par le contexte de la locution, sauf par le mot ﺗﺎ (tâ) qui marque le lien entre l'adjectif numéral et le substantif. La famille indo-européenne comprend notamment de nombreuses langues indo-iraniennes dont le sanskrit, l'hindi et le persan (farsi), le grec, les langues baltes comme le lituanien et le letton, les langues celtiques comme le breton, le gallois ou le gaélique écossais, les langues d'origine latine ou dites romanes) comme le français, l'espagnol, le catalan ou l'italien, les langues germaniques comme … La famille romane comprend deux langues dont la population dépasse 400 000 … Quant au bengali , langue officielle du Bengale-Occidental, du Tripura mais aussi du Bangladesh, il s’agit de la langue de Jana Gana Mana (জন গণ মন), l’hymne national de l’Inde ! Le farsi est parlé en Iran (plus de 70 millions de locuteurs), en Afghanistan (16 millions), au Tadjikistan, au Bahreïn (minorité iranophone) et en Ouzbékistan (minorité tadjik). Dans certains cas où il peut y avoir forte ambiguïté, les voyelles peuvent être marquées sur la consomme par l'ajout du fathé (petite barre oblique au-dessus de la consonne) pour le son a ([a]), du kasré pour le son é ([e]), du zammé pour le son o ([o]). Le persan reçoit différentes appellations : il est appelé fārsi (فارسی) en Iran et en Afghanistan (ce qui est une forme arabisée de parsi — l'alphabet arabe ne comportant pas de consonne « p ») ou encore parsi (پارسی, une appellation locale ancienne, toujours utilisée par certains locuteurs); on trouve aussi les termes hazara et tadjik (un dialecte d'Asie centrale) ainsi que dari (appellation locale en Afghanistan). La troisième personne du singulier se conjugue avec le radical sans terminaison. Beaucoup de mots persans ont aussi trouvé leur chemin jusqu'à la langue anglaise. Dans ce cas, l'ézâfé (son [e] (é)) s'ajoute après le nom pour marquer la relation entre les deux éléments. Ce signe est le plus souvent omis sauf lorsqu'il élimine toute ambiguïté. L'urdū a la même origine indo-aryenne que la plupart des langues parlées entre l'Indus et le golfe du Bengale. Ce groupe linguistique comprend également les langues kurde, mazandarani, talyshi, gilaki et baloutche. Le persan moderne est apparenté au vieux perse (avestique et perse achéménide) et au moyen persan (pehlevi, parthe et perse sassanide). Borjian, Habib, "Tabari Language Materials from Il'ya Berezin's Recherches sur les dialectes persans", Iran and the Caucasus, Volume 10, Number 2, 2006 , Liste de mots persans d'origine française, Institut national des langues et civilisations orientales, Dictionnaire persan-français/français-persan, Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (, L'aléf marque la présence d'une voyelle initiale (a, e, o) ou se prononce [a] à l'intérieur d'un mot. Pour ce qui est du lexique, de nombreux mots provenant des langues avoisinantes (l'araméen et le grec dans les temps anciens, plus tard l'arabe et, dans une moindre mesure, le turc) ont été introduits dans le vocabulaire persan. Le persan moderne parlé, cependant, ne fait généralement plus ce type de distinctions. Le persan est un membre du groupe indo-iranien de la famille linguistique indo-européenne. Fingilish, ou Penglish, est le nom donné aux textes écrits utilisant l'alphabet latin de base. Last modified 31 juillet 2019, “Ensemble du Tombak”: Tombak(Zarb), Târ, Kamancheh et Daf, du 19 au 21 décembre 2020, Répétition et spectacle à Poitiers, “Inscription ouverte”, “Ensemble du Tombak”: Tombak(Zarb), Târ, Kamancheh et Daf, du 28 au 30 octobre 2020, Répétition et spectacle à Poitiers, “Inscription ouverte”, Calendrier “Ensemble du Tombak”, automne 2020 : des répétitions-Spectacle, “l’Ensemble du Tombak “: Târ, Kamanche, Tombak (zarb) et Daf, du 4 au 9 août 2020, répétition et spectacle à Poitiers, “Ensemble du Tombak”: Târ, Kamancheh, Tombak(Zarb) et Daf, Week-end 4 et 5 juillet 2020, Répétition et spectacle à Poitiers, Fièrement propulsé par  - Conçu par Thème Hueman, ” BEYNÂBEYN ” (ENTRE-ÊTRES), Concert solo de Fardin Mortazavi, 10 février 2016, Cours de la langue persane, Tous les lundi à 18h30, en partenarait avec le Toit du Monde, Missions : interprétariat et traduction assermentées de Parsi, Farsi, Dari. La langue arabe fait partie des langues les plus importantes du monde. Le persan, appelé fârsi (فارسی) en Iran et en Afghanistan (ce qui est une forme arabisée de pârsi-l’alphabet arabe ne comporte pas de consonne p), pârsi (پارسی), tadjik (تاجیک) ou dari (دری) (appellation locale en Afghanistan) est une langue indo-iranienne de la famille des langues indo-européenne. Son intelligence mais aussi des citoyens de nombreux autres pays du Moyen-Orient. Si l'objet est défini, alors il est suivi du suffixe rɑ: (ﺭﺍ) et précède les groupes propositionnels « (S) (O + « rɑ: ») (PP) V »[18]. La lettre arabe ك n'est pas utilisée en persan. Il est réputé être le plus exact des alphabets persans fondés sur le script latin dans lequel beaucoup d'aspects linguistiques du persan moderne sont respectés. L'adjectif se place généralement après le substantif. Cependant, ces règles ne sont pas aussi simples qu'UniPers. Le persan est un des plus anciennes langues du monde et un des plus vieux langages à usage continu. Le groupe de langues indo-européen désignent donc aujourd’hui les langues indo-iraniennes (le sanskrit, l’hindi, le persan…), le grec, les langues baltes (le lituanien, le letton…), les langues celtiques (le breton, le gallois…) les langues latines (le français, l’espagnol…) les langues germaniques (l’allemand, l’anglais…) et les langues slaves (le russe, le polonais…). Persan est parlé principalement en Iran, l'Afghanistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Les signes de ponctuation sont les mêmes qu'en français, sauf la virgule et le point d'interrogation (؟) qui s'écrivent à l'envers[16]. D'après Ethnologue.com, les dialectes du persan sont[7] : Les dialectes suivants sont des langues proches parlées par plusieurs peuples en Iran et dans les pays limitrophes : Le farsi et le dari s'écrivent avec l'alphabet perso-arabe, variante de l'alphabet arabe. ». Il existe certaines formes de contractions du verbe avec un adverbe[21]. Plusieurs mots persans d'origine arabe sont écrits différemment du mot arabe original. Langue Iran. Le pachto et le persan sont des langues indo-européennes de la sous-famille des langues iraniennes. Il appartient à la famille des langues indo-européennes, comme le grec et le latin.L'histoire connue de la langue persane peut être divisée en trois phases : ancien, moyen et moderne. Il peut être inscrit par exemple sur le râ (ر) dans le mot مرد (homme). Le tadjik, influencé par le russe, s'écrit avec l'alphabet cyrillique au Tadjikistan mais avec l'alphabet perso-arabe en Afghanistan. Il est prononcé mais non écrit. Notamment, il compte quatre lettres supplémentaires, du fait que quatre sons existant en persan n'existent pas en arabe. V. Minorsky, "Tat" in M. Th. Le persan fait partie du groupe indo-iranien de la famille des langues indo-européennes. L'intercompréhension est en général possible entre les Iraniens, les Tadjiks et les Afghans parlant persan. Le tachdid est une petite barre oblique placée en suscrit sur une consonne marquant qu'on la prononce deux fois de suite. 1 EOLE n air de famille Annexe documentaire 31 Les familles de langues Les langues indo-européennes Le classement des langues par familles a été entre-pris au XIX e siècle et il a concerné d’abord la famille des langues indo-européennes. Cette langue afro-asiatique est née il y a plusieurs milliers d'années. Les diacritiques en persan comprennent notamment le tachdid, le sokoun, le fathé, le kasré et le zammé. L'article indéfini singulier (un, une) est rendu par يِک (yék, un)[16]. Houtsma et al., eds., The Encyclopædia of Islam: A Dictionary of the Geography, Ethnography and Biography of the Muhammadan Peoples, 4 vols.